Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Le CHSCT Grand Paris vous informe
Jeu 14 Sep - 14:46 par Admin

» La marque de fabrique de la CGT : la transparence et la vérité
Jeu 20 Juil - 12:51 par Admin

» vehicule et amenagement chez tokheim
Mer 26 Avr - 15:04 par Admin

» Excès de Zèle
Mer 26 Avr - 14:51 par Admin

» Tous les élus CGT vous souhaitent de bonnes fêtes
Lun 28 Déc - 12:07 par Admin

» Elections professionnelles : alea jacta est
Mar 8 Déc - 9:42 par Admin

» Bye Bye le DS CGT de Lyon
Jeu 3 Déc - 13:37 par Invité

» Les œuvres sociales sont-elles menacées ?
Mar 24 Nov - 9:30 par Admin

» La valse des ressources "humaines"
Lun 2 Nov - 12:32 par Invité

Shopactif


Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



prudhomme chez tokheim

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

prudhomme délibéré suite a la plaidoirie du 9 octobre résultat le 14 décembre

Message  fernando le Lun 16 Nov - 12:43

Pour information

NOTE EN REPONSE A LA NOTE TRANSMISE LE 26 OCTOBRE 2009
PIECES TRANSMISES LE 27 OCTOBRE 2009


Nos Réf. : OLIVEIRA/TOCKHEIM
MLDC-PM

Section Référé
R 09/00066


Madame la Présidente,


A l’occasion de l’audience qui s’est tenue le 9 octobre dernier, vous avez autorisé la société TOKHEIM à compléter son argumentation sur la question des règles de sécurité en vigueur dans l’entreprise. Celle-ci a communiqué une note en délibéré que nous avons reçue le 26 octobre 2009 et diverses pièces reçues le 27, parmi lesquelles un certain nombre ne concernent pas la sécurité, mais d’autres points du débat.

Notre contradicteur consacre en outre une page de sa note en délibéré à justifier les sanctions infligées à Monsieur Fernando OLIVEIRA.

Pour notre part, nous ne reviendrons pas sur les arguments que nous avons développés, dans nos écritures comme à la barre, sur le caractère infondé desdites sanctions.

Nous nous limiterons, comme vous nous l’avez demandé, à présenter quelques observations sur les consignes de sécurité en vigueur au sein de la société TOKHEIM SERVICES FRANCE à l’époque à laquelle des procédures disciplinaires ont été engagées à l’encontre de Monsieur Fernando OLIVEIRA, étant cependant rappelé que les prétendus problèmes de sécurité rencontrés avec celui-ci se situent exclusivement entre la date de sa prise de mandat et la saisine du Conseil.


1. Il convient cependant de relever, à titre liminaire, qu’il est malhonnête d’écrire que Monsieur Fernando OLIVEIRA aurait déclaré « qu’aucune consigne de sécurité n’existait au sein de l’entreprise et qu’il fixait « seul » les règles qu’il lui semblait bon d’appliquer ».

Monsieur Fernando OLVEIRA a simplement souligné que les consignes de sécurité étaient parfois contradictoires et qu’il disposait d’une marge d’appréciation sur les équipements de protection qu’il devait porter en fonction du type d’intervention.


2. Sur les règles de sécurité au sein de la société TOKHEIM

· A l’appui de sa note en délibéré, la société TOKHEIM SERVICES FRANCE a produit des accusés de réception des mises à jour des procédures de réception du manuel de sécurité signés par Monsieur Fernando OLIVEIRA.

Cependant, il est curieux qu’elle n’ait pas estimé utile de produire l’accusé de réception du « classeur procédures sécurité » signé par l’exposant. Sa signature est en effet suivie d’une interrogation de Monsieur Fernando OLIVEIRA sur le fait de savoir si ces procédures ont été soumises à l’approbation du CHSCT (voir pièce n° 82). Cette même interrogation réapparaît également, même si elle est moins visible, sous la signature de l’accusé de réception de la mise à jour n° 2 (voir pièce adverse n° 30).

En outre seul le sommaire du dit classeur est fourni parmi les pièces transmises par la société, ne comportent aucune

· Une constatation plus fondamentale s’impose.

La pièce adverse n° 28 rappelle l’obligation de travailler avec des équipements de protection individuels.

Mais dans la note 1.02.01 C (notre pièce n° 83 qui semble correspondre à la pièce adverse n° 20 qui ne nous a jamais été communiquée, aucune pièce ne nous ayant été transmise avant la série commençant à la pièce 23 accompagnant la note en délibéré) sur les « règles générales de sécurité sur un site d’intervention », il est précisé qu’au moment où Monsieur Fernando OLIVEIRA a été sanctionné, la règle était : « porter les vêtements et équipements de protection individuels adaptés aux types d’interventions ».

Une consigne contradictoire va toutefois être donnée par la société TOKHEIM SERVICES FRANCE : « Pour tout intervenant sur une station-service, le port du casque est obligatoire quelle que soit la nature de votre activité sur la station ».

Mais, cette consigne provient d’une note HHSSE n° 09-10-16 / DG, bien postérieure à l’époque de l’engagement des procédures disciplinaires à l’encontre de Monsieur Fernando OLIVEIRA. Cette note est en effet datée du 16 octobre 2009 (voir pièce n° 84), ce qui signifie qu’elle est même postérieure à l’audience de départage.


Il apparaît donc très clairement que Monsieur OLIVEIRA a parfaitement respecté les consignes de sécurité en vigueur dans l’entreprise à l’époque où lui étaient injustement infligées les sanctions disciplinaires.

Notre contradicteur nous lit en copie.


Nous tenant à votre disposition pour toute explication ou information qui vous apparaîtrait utile, nous vous prions de croire, Madame la Présidente, en l’assurance de notre respectueuse considération.

fernando

Nombre de messages : 205
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

prudhommes du vendredi 9 octobre 2009

Message  fernando le Lun 12 Oct - 20:49

dsc cgt a écrit:après le résultat du 2 octobre des prudhommes je suis content d'anoncer que les astreintes doivent bien etre payées par intervention physique (RI Rapport d'Intervention) et non pas au bon vouloir de la direction.

pour info prochaine procédure contre l'entreprise(discrimination syndicale) le 9 octobre 14h a boulogne billancourt ouvert au public.
Vous pouvez venir voir pour ceux qui souhaite voir ce qu'est les prudhommes.

Fernando


Nous avons reçu l'ordonance du prudhomme concernant les astreintres du 14 juillet 2004 non payé par la direction, qui nous(la CGT) donne encore une fois raison devant les tribunaux.Le personnel ayant fait des astreintes en 2006 peu toujours aller devant les tribunaux si la direction ne les a pas payés(délais de prescription 5 ans).Mettez-vous en contacte avec la CGT pour faire valoir vos droits.
En ce qui concerne l'affaire de discrimination a mon egard l'avocat de l'entreprise a perdu un peu son sang froid au tribunal des prudhomme vendredi 9 octobre lorsque le juge de départage a commencé à me poser des questions sur notre metier et sur la sécurité lors d'une intervention sur site.
-audite sécurité
-casquette anti scalp et casque de chantier(EPI)
-PPJ

cela risque d'etre interessant pour la suite des évènements.


Fernando (DSC CGT)

fernando

Nombre de messages : 205
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

procédure aux prudhomme contre l'entreprise sur les astreintes non payées

Message  dsc cgt le Mar 6 Oct - 16:24

après le résultat du 2 octobre des prudhommes je suis content d'anoncer que les astreintes doivent bien etre payées par intervention physique (RI Rapport d'Intervention) et non pas au bon vouloir de la direction.

pour info prochaine procédure contre l'entreprise(discrimination syndicale) le 9 octobre 14h a boulogne billancourt ouvert au public.
Vous pouvez venir voir pour ceux qui souhaite voir ce qu'est les prudhommes.

Fernando

dsc cgt
Invité


Revenir en haut Aller en bas

prudhomme chez tokheim

Message  fernando le Jeu 3 Sep - 12:33


fernando

Nombre de messages : 205
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: prudhomme chez tokheim

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum